Circuits courts / Développement durable

Image décorative

A travers notre politique, orientée notamment vers le RSE et des Achats Responsables, nous promouvons les circuits courts : de la sucrerie à l’utilisateur, en évitant les intermédiaires et les ruptures de charges, consommatrices de C02.
Notre politique

Grâce à des audits et des rencontres régulières, nous restons proches du monde agricole et du monde sucrier.

Interview d’une coopératrice de la coopérative Montillo

Interview d’une coopérateur de la coopérative Montillo

Plus de photos

Interview de 20 minutes de nos équipes à Radio Libre au Paraguay pour promouvoir le commerce équitable

<




Nous entretenons des relations privilégiées avec plusieurs sucreries dans le monde.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est photos-imports-300x171.jpe.
Nos partenaires

Notre groupe reste actif pour la préservation de l’environnement grâce à l’utilisation de moyens de transport moins polluants (trains de marchandise, bateaux, etc) et des infrastructures eco-friendly (Bâtiments en énergie positive, etc..).

Le saccharose, consommé abusivement, peut être nocif pour la santé. Il relève de notre devoir de sensibiliser les utilisateurs à ce sujet par de l’information ou la participation à des manifestations.

www.lesucre.com

www.cultures-sucre.com

⊕ L’ÉCONOMIE CIRCULAIRE

  INVESTIR EN FORÊT

Chez Sucre+, nous avons choisis d’investir une partie de nos résultats au profit de la lutte contre le changement climatique. Notre participation au développement des massifs forestiers certifiés PEFC témoigne de notre responsabilité environnementale 

Le pin maritime est l’essence principale des forêts des Landes de Gascogne par son adaptabilité aux terres sablonneuses, chaudes en été et marécageuses en hiver.    Nos forêts sont considérées comme le 2 ème puit de carbone sur notre planète ; elles participent donc au ralentissement du réchauffement climatique ; les pins sont capables de séquestrer le CO2 par le biais de la photosynthèse.

Cependant le carbone emmagasiné par l’arbre est automatiquement relâché lors de sa combustion, il s’agit donc « d’éviter » cette issue, en fait, de la reporter le plus possible.

  • Sur le moyen terme                                                                                        

En valorisant les coproduits de scierie pour fabriquer des granulés pour le chauffage.                                                                                      

Avec la fabrication d’emballages recyclables : le papier kraft, le carton et les palettes.

  • Sur le long terme                                                                                            

La fabrication de bois de construction

 

  UNE ÉCONOMIE LOCALE